jeudi 3 février 2011

Agrandir son regard

Un problème sera résolu selon la conscience que l'on en a. Regardez un paysage à travers un tube, vous n'en apercevrez qu'une infime partie mais vous croyez que ce que vous voyez constitue l'ensemble du paysage. Si vous prenez un tube de diamètre un peu plus gros, vous découvrirez de nouvelles parties du paysage que vous assimileriez de nouveau à la totalité. Quand vous aurez un tube encore plus gros, vous découvrirez de nouveaux éléments du décor et ainsi de suite.

Un problème personnel apparaît selon le diamètre de notre tube intérieur, c'est-à-dire de notre conscience du moment. A un moment ou à un autre, nous découvrirons de nouveaux aspects car notre conscience aura changé.
Cette expansion de conscience est un processus naturel et vivant qui se déroule à notre insu. On retrouve parfois, après plusieurs années, des problèmes que l'on croyait dépassés et cela s'accompagne souvent d'un sentiment de retour en arrière, de régression et de découragement. On est en butte aux mêmes difficultés mais après avoir effectué un cycle sur la spirale, on est confronté à des nuances plus subtiles. Le fait de retrouver les mêmes problèmes n'est pas une preuve de régression mais bien au contraire, le signe tangible que l'on a changé. Et le nouvel aspect découvert à ce problème ne sera pas résolu selon les conceptions du passé mais selon un point de vue différent.

1 commentaire:

  1. Si notre seul outil est un marteau, tous les problèmes commencent à ressembler à des clous!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique