mercredi 3 novembre 2010

Le Samu

Samu signifie : travail pour la communauté sans recherche d'un but ou d'un intérêt personnel. Lors des retraites (sesshin), la pratique de zazen alterne avec le samu. Tout l'entretien et le fonctionnement du temple sont assurés dans le cadre du samu. Des horaires fixes sont prévus pour samu le matin et l'après-midi.
Après une courte cérémonie, le moine responsable du samu répartit les tâches à effectuer entre les différentes personnes : aide au secrétariat, couper des légumes en cuisine, nettoyer les toilettes, empiler le bois, ... . Sans choisir, on se consacre avec un esprit paisible à ce qu'il faut faire.

Tous les maîtres de la transmission, et en particulier Maître HYAKUJO (720-814) ont insisté sur son importance. HYAKUJO, même à un âge avancé, avait l'habitude de participer au travail quotidien dans les champs avec ses élèves. Un jour, ils cachèrent ses outils, pensant que leur maître devrait se ménager. HYAKUJO déclara : "un jour sans travail, un jour sans manger." Et il s'arrêta de manger jusqu'à ce que ses disciples lui rendent ses outils.
Quand on pratique dans l'esprit de gyoji (vie quotidienne au temple), il n'y a aucune différence entre le zazen, la cérémonie, le repas, aller aux toilettes et le samu. Quand on se consacre complètement, avec la totalité de son corps-esprit à l'activité du moment présent, alors notre vie peut devenir simple et sereine.


P.S. : plus de photos sur www.kanshoji.org/zen/samu/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique