lundi 11 octobre 2010

La pratique de la méditation zen: La Posture

La pratique de zazen est le secret du zen. Cette pratique repose sur trois « piliers » la posture, la respiration et l’attitude de l’esprit.
La posture:
Assis au centre du zafu (coussin de méditation) on croise les jambes en lotus ou en demi lotus. Si l’on rencontre une impossibilité on croise simplement les jambes sans mettre un pied sur la cuisse, il convient néanmoins d’appuyer fortement sur le sol avec les genoux…

…Le bassin basculé en avant au niveau de la cinquième lombaire, la colonne vertébrale bien cambrée, le dos droit, on pousse la terre avec les genoux et le ciel avec la tête. Menton rentré, et par là même nuque redressée, ventre détendu, nez à la verticale du nombril, on est comme un arc tendu dont la flèche serait l’esprit.

Une fois en position, on met les poings fermés (en serrant le pouce) sur les cuisses, près des genoux, et l’on balance le dos bien droit, à gauche et à droite, sept ou huit fois en réduisant peu à peu le mouvement jusqu’à trouver la verticale d’équilibre. Alors on salue (gassho), c’est-à-dire que l’on joint les mains devant soi, paume contre paume, à hauteur d’épaule, les bras pliés restant bien horizontaux.
Il ne reste plus qu’à poser la main gauche dans la main droite, paumes vers le ciel, contre l’abdomen; les pouces en contact par leur extrémité, maintenus horizontaux par une légère tension, ne dessinent ni montagne ni vallée. Les épaules tombent naturellement en arrière. La pointe de la langue touche le palais. Le regard se pose de lui-même à environ un mètre de distance. Il est en fait porté vers l’intérieur. Les yeux mi-clos, ne regardent rien - même si, intuitivement, on voit tout.


A suivre: La respiration et l'attitude de l'esprit….


D’après Taisen DESHIMARU: L’esprit du Ch’ an / Albin Michel 2000

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique