lundi 30 mars 2020

Pratiquer Zazen à la Maison

Chers amis,

Vous avez apprécié la dernière lettre que je vous ai envoyée ; merci pour vos marques d’encouragement. Je voudrais aujourd’hui ajouter quelques petits conseils.

Comme le confinement semble devoir durer plus longtemps que prévu, nous ne pouvons pas nous considérer en vacances et nous laisser aller au farniente. C’est un moment très important pour réfléchir au sens de la vie, voir les erreurs que nous commettons depuis si longtemps et prendre conscience d’un changement de direction inévitable à opérer dans le futur. Bannir tout désœuvrement pour vivre au mieux l’instant présent demande d’accepter une discipline, de se donner un emploi du temps et de ne pas y déroger.

Grâce à la pratique, chaque instant de notre vie remplit sa vocation : il nous amène à l’oubli de soi, à la paix, à l’amour, à Bouddha. Dans notre situation actuelle de confinés, nous pouvons plus que jamais réaliser notre vœu de bodhisattva, nous éloigner de la peur, du désespoir et faire preuve de gratitude envers tous ceux qui luttent contre le maladie et travaillent pour nous.

À ce sujet, voici quelques idées :
  • Pratiquez régulièrement et quotidiennement, à heure fixe, un zazen de 20 mn, le matin et/ou le soir.
  • Installez un petit autel avec une statuette du Bouddha et un pot de cendre (ou de grains de riz), placé en hauteur devant lequel, après avoir planté un encens, vous faites gasshô. Ce geste n’a l’air de rien, mais il influencera votre esprit et vous aidera.
  • Dans chaque action de la vie quotidienne, essayez autant que possible de garder le corps et l’esprit en unité, de prendre la posture juste du corps-esprit.
  • Enfin, lire des enseignements du Bouddha ou des maîtres zen est très édifiant pour notre esprit. Comme vous avez du temps, n’hésitez pas à les lire et à les relire, voire jusqu’à les savoir par cœur ; et surtout méditez dessus, encore et encore.

Je vous souhaite une bonne pratique pour faire face à la situation en toute sérénité.
Amitiés,
Gasshô,

Taiun, abbé de Kanshoji.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique