samedi 3 décembre 2016

Pratique de Zazen en Décembre

Horaires

Mardi : 6, 13, 20 Décembre de 20h00 à 21h15

Mercredi : 7, 14 Décembre de 7h00 à 7h40
Attention pas de Zazen le 21 décembre

Jeudi :  1, 8, 15, 22 Décembre de 19h30 à 20h45

Samedi : 3, 10, 17 Décembre de 9h30 à 10h45

La séance de zazen débute à l'heure précise. Merci d'arriver 15 min avant
En raison des fêtes de fin d'année, le dojo sera fermé du 24 au 31 décembre

Enseignement : Qui sommes nous ?
De minuscules êtres vivants dans l’immensité du temps, marchant dans la longue nuit, marchant dans la souffrance avec dédain, parfois avec désespoir. Ces petits êtres humains, avec leur ego si puissant, volent le feu aux dieux, accrochent des fleurs aux vêtements de Bouddha, ressentent parfois de l’effroi devant l’immensité noire de l’univers… Ces minuscules êtres humains méritent tout notre amour. La faiblesse de cet ego si envahissant mérite toute notre compassion.

Cet ego se pose des questions sans réponse : qui nous a donné ces yeux ? Pourquoi existons-nous ? Pourquoi l’univers plutôt que rien ? Je suis touché par le courage de l’être humain. Quand il questionne, le ciel ne répond pas, Bouddha ne répond pas. Doit-il être malheureux pour autant ? Égaré pour autant ? Désespéré de sa condition humaine ?
Shakyamuni Bouddha nous dit : « Tel que vous êtes, vous êtes Bouddha. » Cessez votre errance, séchez vos larmes. Ne gaspillez pas votre vie à des questions sans réponse. Consacrez-vous sans détour à l’absolu. Comme disait Dylan : la réponse est dans le vent, dans le vent du Dharma, insaisissable, celui qui amène à coup sûr l’amour, la paix, la non-peur.
Acceptez que l’œil ne voie pas l’œil, que Bouddha ne sache pas qu’il est Bouddha. Mais consacrez toutes vos énergies à la vie, qui est là, qui palpite et qui demande toute notre attention, tout notre amour.
Taiun, abbé de Kanshoji, le 1er novembre 2016

Découverte de la pratique : 

Il est possible de débuter à tout moment de l'année. 
Une prise de rendez-vous est nécessaire au préalable, merci de nous contacter par mail : dojo.zen.brive@gmail.com ou par téléphone 09.61.48.15.89, afin de prévoir de vous accueillir 30 minutes avant la séance pour des explications sur la pratique et le comportement dans le dojo. 
Habillez vous d'une tenue confortable (de préférence de couleur neutre) vous permettant de croiser les jambes et de respirer aisément. Le zafu (coussin) et le zafuton (tapis) sont prêtés ; la première séance est gratuite et sans engagement.


Tarifs 2016 

cotisation "de base" 25 €/mois; cotisation "soutien" 35 € par mois
ou 5 €/séance, tarif à la séance accessible durant les 3 premiers mois de pratique, puis cotisation au mois, sauf pour les personnes ne venant pas régulièrement pour lesquelles la cotisation à la séance reste possible au tarif de 7 €.

Tarif mensuel réduit à 15 €, sur simple demande, pour les bénéficiaires des minimas sociaux.

Adresse : 

22 rue de Turenne 19 100 Brive. Rue à droite de l'église Saint Sernin. Parking dans les rues adjacentes, ou toujours au parking Thiers, gratuit le samedi matin, à 300 mètres.



Au monastère de Kanshoji en Décembre


Rôhatsu Sesshin du 6 au 11 Décembre dirigée par Taiun Jean-Pierre Faure.
Retraite de l'Eveil du Bouddha

Il y a 2600 ans, un jeune prince indien du nom de Siddhartha Gautama a entrepris une retraite solitaire. Après avoir passé sept jours et sept nuits en zazen, il s'éveilla lorsqu'il vit l'étoile du matin. Il devint Bouddha, "l'Eveillé". Chaque année, dans les temples, les moines commémorent l'Eveil du Bouddha ; assis en silence, ils refont son expérience. Durant la retraite de la Rohatsu, l'accent est mis sur la pratique du silence et du recueillement. C'est la retraite par excellence où la première place est donnée à l'existence pure.
La retraite se termine par une grande cérémonie en l'honneur de l'éveil du Bouddha.



Covoiturage possible depuis Brive, renseignez vous au dojo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique