dimanche 14 novembre 2010

Les cérémonies.


Les séances de zazen se terminent par une cérémonie, qui consiste en la récitation de sutras rythmés : par le mukogyo (un tambour dont le nom signifie poisson de bois), par le gong, par la clochette et des prosternations.


Le rituel, dans le zen, exclut toute notion de dualité, et donc de culte ou de vénération rendue à un objet extérieur. Ainsi les prosternations (sempai) sont un geste d'unité entre le haut et le bas, le corps et l'esprit, l'homme et le cosmos .... . Les prosternations et les sutras sont simplement l'actualisation de l'esprit de zazen avant le retour à la vie quotidienne. Conçue de la sorte, la cérémonie est un excellent miroir de l'harmonie qui règne
dans le dojo comme en chacun des pratiquants.




Dans la tradition du bouddhisme zen sôtô, d'autres cérémonies ponctuent l'année. Il y a, entre autre :
- La parfaite extinction du Bouddha;
- L'éveil du Bouddha.

GASSHO.

2 commentaires:

  1. Merci pour ce nouvel article Shu Kai!

    Bon voyage à toi et sache que nous avons tous et toutes une pensée pour toi.

    Avec toute notre affection.

    Amitiés les plus sincères.

    Laurent.

    RépondreSupprimer
  2. Un grand GASSHO à toi....

    Essayons donc, de découvrir un feu qui ne s'éteindra pas et auquel on pourra allumer notre propre flambeau.
    Essayons, dans les conditions de notre vie moderne (totalement déstructurée et désacralisée), de découvrir un zen vivant - pas une façade, pas une imitation, mais un zen qui comblera notre faim et désaltérera notre soif.

    De coeur à coeur.
    Shu Kai.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont un espace de discussion et d’échanges. Il est demandé de respecter certaines règles de base comme la politesse et la courtoisie dans ces échanges. Les commentaires sont laissés libres et n’engagent que ceux qui les formulent. Toutefois, l’association Zen de Brive se réserve le droit de supprimer des messages dont la gravité des propos ou la fréquence de perturbation nuirait de façon systématique